petro.png

Le whitepaper a été publié le 30 janvier, et est disponible ici : http://www.elpetro.gob.ve/Whitepaper_Petro_en.pdf

Ce Whitepaper de 22 pages décrit la nouvelle crypto-monnaie indéxée sur le pétrole, le Petro (PTR), dont la valeur serait indéxée sur 1 baril de pétrole par Petro.

Il est prévu l’émission de 100 millions de Petro (PTR), subdivisbles chacun en 100 millions de sous unités appelées mene = 0,00000001 PTR, à l’image du satoshi qui vauut 10-8 bitcoin.

Le Petro prendra la forme d’un token ERC20, disponible en prévente pour 38,4% de son encours le 20 février, puis pour 44% un mois plus tard en vente publique. Les 17,6% restants seront gardés en réserve par le « Venezuelan Superintendency of Currency and Related Activities ».

Si le maximum de vente est atteint, cela représente une ICO record de 4,944 milliards $.

Le cours d’émission sera lié au prix d’un baril de pétrole, estimé à 60$ dans le whitepaper.

La République bolivarienne du Venezuela garantit qu’elle acceptera le Petro comme un moyen de paiement des taxes, droits, contributions et services publics nationaux, en prenant comme référence le prix du baril du panier vénézuélien de la veille avec un pourcentage de réduction.

Le Whitepaper compare le Petro à d’autres crypto-monnaies collatéralisées telles le Tether (collatéralisé en USD), ou le digix (collatéralisé en Or), en affirmant sa supériorité :

« Petro is a much more ambitious project than other digital convertible currencies such as the digix (gold-backed) or the tether (backed in dollars), because it opens the opportunity for using other assets to backup the currency. Due to the condition of crypto asset with state sanction (non-control) on its own platform, the instrument has a massive adoption potential, with an approximate of 31 million people in Venezuela alone, that is, ten times the size of the global market for cryptocurrencies. »