Blockchain-Assets.fr

L’objet de ce site est de constituer une base de données et d’actualité sur les actifs liés à la Blockchain (cybermonnaies / cryptocurrencies), ICO (Initial Coin Offerings), et investissements dans des entreprises du domaine de la BlockChain

La BlockChain

Voir tous les articles sur le sujet ici

Définition et principes

La Blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations fonctionnant sans organe central de contrôle.

Il s’agit d’un système de stockage décentralisé de transactions, dans une logique peer-to-peer où la base de données est répliquée sur de multiples serveurs.

Le principe est que toutes les transactions réalisées dans un intervalle de temps commun sont stockées dans un bloc.

Ainsi l’historique de toutes les transactions depuis l’origine du système sont stockées de manière sécurisée, cryptée et infalsifiable dans une chaine de blocs (Blockchain).

Le travail de constitution des blocs n’est pas réalisé par un tiers de confiance centralisateur (comme c’était le cas jusqu’à présent pour les bourses d’échange), mais est confiée à de multiples intervenants qui travaillent en concurrence pour la constitution des blocs, ce sont les « mineurs ».

La constitution d’un bloc demande une puissance de calcul importante, par contre sa vérification par les autres intervenants, une fois le bloc réalisé, est facile à prouver.

La première utilisation de la Blockchain : le Bitcoin

Le système de Bitcoin a été créé en 2008. Son unité de compte est le Bitcoin, limitée à 21 millions d’unités et divisible jusqu’à la huitième décimale.

Il s’agit d’une monnaie électronique, accessible à tous, et gérée dans un système d’échanges décentralisé.

Le nombre de Bitcoin évolue dans le temps car les intervenants sont rémunérés en Bitcoin nouvellement créés à chaque création de nouveau bloc.

La Blockchain stocke toutes les transactions depuis la création du système. Une transaction consiste à débiter certains comptes pour créditer d’autres comptes.

Les échanges sont enregistrés dans un nouveau bloc toutes les 10 minutes environ : la Blockchain enregistre les échanges de Bitcoin qui peuvent être échangés contre d’autres monnaies, biens ou services.

Une transaction Bitcoin est irrévocable et ne peut être annulée.

En tant que système de paiement, Bitcoin se distingue par le fait que son fonctionnement ne requiert pas l’utilisation d’une infrastructure centralisée tenant les comptes des montants détenus afin d’assurer les transactions. Le rôle de garantie et de vérification existe, mais est attribué toutes les dix minutes environ à un ordinateur du réseau choisi de façon aléatoire proportionnellement à sa puissance.

Utilisations possibles de la Blockchain

L’application phare de cette technologie est celle des crypto-monnaies comme l’est par exemple le bitcoin, qui est toutefois loin d’être la seule monnaie virtuelle : il en existe de multiples autres comme l’ether de la blockchain Ethereum.

Au-delà de son aspect monétaire, cette technologie de stockage décentralisé d’informations pourrait avoir de multiples applications, notamment dans l’enregistrement de transactions.

La technologie est par exemple utilisée dans les domaines suivants :

  • Création d’un cadastre virtuel au Ghana
  • Certification d’échanges dans le marché des diamants
  • des applications basées sur les contrats intelligents, permettant d’échanger toutes sortes de biens ou de services
  • De nombreuses expérimentations sont en cours dans le domaine financier, car la Blockchain est vu comme un moyen de réduire les coûts de paiement et les coûts de transaction
%d blogueurs aiment cette page :